Ostéopathe Thomas Mathieux

Il y a quelques mois, Thomas Mathieux, ostéopathe à Dreux prend contact avec moi pour trouver une solution à son problème digital. Il paie un forfait mensuel exorbitant pour son site internet. Ces offres de sites en leasing m’ont toujours pas mal choqué. Dans un premier temps, il ne souhaite que transférer son site existant vers un autre hébergeur et récupérer son nom de domaine. Après analyse, nous nous rendons compte que son site internet comporte plusieurs bugs et qu’il aimerait y apporter des évolutions (principalement côté UX).

Ni une, ni deux, un projet de refonte de son site internet est né. S’appuyant sur ses anciens contenus mais avec un bon lifting côtés visuel, navigation et « responsivité ». Nous en profiterons pour ajouter les évolutions souhaitées. D’ici quelques jours, je ferais un article complet sur ce projet de refonte, un cas d’école.

Le site est aujourd’hui en ligne, et le nom de domaine a été récupéré.

LES ÉTAPES DE LA REFONTE DE SITE INTERNET

Première étape, remettre à plat son site actuel. Lister les points positifs et négatifs. Ensuite, une phase plus technique de récupération de nom de domaine auprès d’OVH a dû être effectuée. Le tout, bien sûr, en minimisant au maximum toute interruption de parution, et en conservant l’historique de référencement SEO Google de son ancien site.

Au chapitre des évolutions, Thomas Mathieux m’indique que ses clients ont des difficultés à localiser son cabinet. Nous allons donc mettre en avant son plan, particulièrement sur mobile, avec une fonction click-to-maps ne s’activant que sur smartphone. Ainsi, au « touch » de son adresse sur l’écran, c’est l’application GPS du téléphone qui s’ouvre, pouvant ainsi s’enchaîner avec un trajet vers son cabinet.

Idem pour son téléphone, en mode click-to-call (ouverture de la fonction appel du téléphone directement depuis le site). L’idée étant de maximiser les possibilités d’interaction offerte par un smartphone et de simplifier la vie des visiteurs. Bien sûr, ces fonctions sont désactivées lors d’une consultation du site sur un ordinateur classique.

Je vous invite à vous rendre sur www.osteopathe-mathieux.fr et pourquoi pas prendre rendez-vous pour vous faire remettre en place cette vertèbre qui grince…

UN SITE PLUS RESPONSIVE

J’y reviendrais bientôt plus en détails dans l’article qui y sera consacré, mais je voulais aussi intégrer quelques éléments côté adaptabilité. Deux captures valent mieux qu’un long discours…

Version desktop

Site responsive version desktop

Version mobile

Site responsive version mobile

L’objectif est de prioriser l’affichage de ses coordonnées, quelque soit le support de consultation. Dans la version desktop (ordinateur de bureau), l’utilisateur peut profiter d’un affichage en pleine largeur et les blocs d’informations peuvent « flotter » dans la partie droite de la page. Par défaut, lors du passage vers une version mobile (et donc un redimensionnement plus étroite de la zone d’affichage) les blocs les plus à droite de l’écran basculent en dessous, de manière finalement assez logique. Ici, il fallait conserver à la suite les deux blocs sur fond blanc, à droite, et contenant les informations de contacts. C’est donc le bloc sur fond bleu, pourtant plus à gauche, qui bascule plus bas.

On peut constater ce réordonnement dynamique dans la version mobile.

Join the discussion One Comment